Livre d’Or

Livre d’Or

Si vous avez aimé la villa Elyane,  laissez nous vos impressions sur le livre d’or…

%%wppa%% %%slide=5%% %%size=500%% %%align=center%%

Sur le site Justacoté.com

Sur le site Justacoté.com

Lu sur ce guide des bonnes adresses :

“Belle arrivée dans les demeures de charmes sur Colmar, Florence Fabret heureuse propriétaire de cette ancienne maison bourgeoise des années 1920 vous accueille dans sa demeure qui comporte de nombreux atouts.Cadre. Discret et intimiste à seulement 400 mètres de la gare, trois chambres et deux suites vous accueille.Pour votre détente un sauna vous accueille au duos sol et pour les plus joueurs une table de billard américain vous attends.A la belle saison flâner et prenez votre petit déjeuner dans le jardin, un délicieux jus de fruit frais vous réjouira tout autant que les excellentes confitures ce Christine Ferber.Un parking prive et clos attend votre auto si vous venez en voiture.Des vélos sont également proposés pour découvrir la ville.Une offre très complète pour cette étonnante adresse proche du centre de la ville.Toutes les chambres ont êtes rénovées avec goût tout en gardant l esprit de la maison.Le petit déjeuner et internet ainsi que le parking sont inclus dans le prix des chambres qui varient de 110.- a 250. Euros selon la chambre et la saison.
Un seul petit défaut vu le nombre de chambres c est vite complet.Vraiment une superbe adresse avec beaucoup d atouts dans sa poche.”

Lien vers l’article sur justacoté.com

Jules Cayette

Jules Cayette

Jules Cayette (1882-1953)

fut élève de Messieurs Gruber (1870-1936), Vallin et Prouvé. Il est connu notamment pour sa jardinière “Les sauterelles” en grès de Rambervilliers avec laquelle il gagna le 1er prix d’un concours mais surtout la reconnaissance de son admirable travail.

Vraisemblablement parce ce qu’il était Lorrain comme la propriétaire Alice Trimbach, il fut appelé pour réaliser la plupart des  boiseries de la maison.

La pièce maîtresse est l’escalier central décoré de deux sortes de fleurs : La Digitale et la Belladone. Le docteur Schwartz, chef de service à l’Hôpital Pasteur de Colmar et spécialiste du coeur, en connaissait les vertus thérapeutiques et les affectionnait particulièrement.

Les poignées en laiton en forme d’épi de blé sont caractériques de son art.

Enfin, les boiseries, la cheminée sont passées sous les ciseaux à bois de cet artiste de l’Ecole de Nancy.

Si vous êtes interessé par Jules Cayette, programmez une visite de Nancy et notamment la Villa des pins, l’Est Républicain,  l’Hotel Elbel, la pharmacie Fandre, la maison Bertrand devenue Goethe institut.

N’oubliez pas de vous rendre au musée de l’Ecole de Nancy et à la villa Majorelle de Louis Majorelle (1859-1926).

Vous retrouverez les motifs de belladone sur le comptoir du musée (ancien comptoir de la pharmacie Fandre de Nancy)

 

Bibliographie : “Jules Cayette, créateur d’art à Nancy” par Etienne Martin – Editions Serpenoise.

 

Louis Majorelle

Louis Majorelle

Louis Majorelle (Toul 1859-Nancy 1926) :

Industriel, artiste décorateur, ébéniste, du courant Art Nouveau.

Il a fait l’école des beaux-arts de Nancy puis l’école des beaux-arts de Paris.majorelle

Il rentre à Nancy en 1879 et reprend avec son frère Jules l’entreprise familiale  de fabrique de mobilier et de faïence à la mort de son père.

Louis Majorelle a fabriqué à la fois du mobilier de luxe  à Nancy mais aussi du mobilier bon marché de série à Bouxières, près de Nancy.

Il ouvre des magasins d’exposition à Paris, Lyon et Lille.

En 1901, il est un des vice-présidents de l’Ecole de Nancy. 

http://www.ecole-de-nancy.com/web/index.php?page=louis-majorelle

Références bibliographiques : Majorelle, un art de vivre moderne. Nancy, Ville de Nancy, Paris, Nicolas Chaudun, 2009. 208 pages, ill. couleur et N&B
:: R. Bouvier.
 La Villa Majorelle. Nancy, AAMEN, 2006
:: R. Bouvier.
 Majorelle. Une aventure moderne. Metz, Serpenoise, Paris, Bibliothèque des arts, 1991